TECHNIQUE ET CADRE DE VIE

Maîtriser et s’approprier le télétravail avec les formateurs-consultants
Parmi les activités pour lesquelles la question du télétravail se pose avec le plus d’acuité, on compte celle de formateur-consultant. A double titre, car cette profession a été amenée à adopter ce mode de fonctionnement pour ne pas être mise entre parenthèses durant le confinement et peut-être même au-delà, et aussi parce que ces professionnels peuvent trouver là un nouveau créneau de développement de leur métier. C’est en tout cas, la conviction de Caroline Durand, la présidente de la Chambre syndicale des formateurs-consultants (CFSC) d’Occitanie.

A la base, estime-t-elle, notre mission est d’aider un professionnel à mieux exercer son activité et aussi à mieux gérer l’organisation de sa vie quotidienne. A la CFSC, nous rassemblons toutes les compétences techniques et professionnelles. C’est ce qui a conduit à l’idée de concevoir des « packages » à l’intention des entreprises, notamment libérales, afin de les accompagner dans la mise en place du télétravail. Nous avons la capacité de préparer rapidement des formations appropriées. » 

Former, c’est initier certains et perfectionner d’autres. La situation inédite créée par la crise sanitaire et le confinement a fait apparaître de nouvelles questions : comment affronter une nouvelle solitude ? Comment ne pas se laisser déborder ou se laisser aller ? Comment ne pas succomber à la tentation de procrastination ? Comment concilier vie personnelle et vie professionnelle ? 

« Travailler à distance, souligne Caroline Durand, implique de la rigueur, encore plus de ressources et une nouvelle approche managériale. Ce qui est compliqué en présentiel peut l’être encore plus avec la distance. Pour répondre à cela, nous avons des outils spécifiques. » 

Le premier de ces instruments est la plate-forme « Learning Management System » (LMS). Il s’agit d’un outil pédagogique téléchargeable. Il est à portée de tous. La CSFC négocie afin de le proposer à moindre coût aux formateurs-consultants. LMS permet de créer une classe virtuelle à distance. C’est un moyen d’éviter de se retrouver seul et de conserver l’apport du travail en groupe qui en lui-même génère beaucoup d’énergie. Cet instrument informatique préserve les capacités d’interaction entre les participants.
 Caroline DurandCaroline DurandBasée à Montpellier, Caroline Durand a développé une activité de formation et de conseil axée notamment sur le droit social et fiscal, ainsi que sur le juridique. Elle préside la CSFC Occitanie qui compte 120 adhérents depuis mars 2019. 

Elle est également vice-présidente nationale, en charge du comité de pilotage mettant en place les nouveaux modules de formation.

« Nous pouvons ainsi, précise Caroline Durand, répondre aux besoins des entreprises. Pour les libéraux, juristes, techniciens, professionnels de santé, qui doivent travailler en toute tranquillité, nous avons sécurisé les réseaux, avec la RGPD bien sûr, mais également avec « Virtual Private Network » (VPN) qui permet d’éviter les risques de piratage et garantit aussi les échanges. » 

La CSFC qui dispose de la qualité et de la diversité des compétences entend contribuer, en Occitanie en particulier, à favoriser des formules de télétravail qui aideront à faire que le distanciel préservera une part non négligeable de la relation humaine qui est assurée en présentiel. La Chambre syndicale des formateurs-consultants veut répondre au défi de l’éloignement, ce qui est peu aisé dans un territoire aussi vaste que l’Occitanie où les réseaux numériques sont parfois insuffisants. Mais là également, il peut y avoir des solutions. Pour Caroline Durand, le développement de bureaux partagés dans les zones excentrées pourrait être soutenu par la CSFC qui entend pousser le plus loin possible la carte de l’accompagnement.